accueil Pourquoi Le lieu Etude paysagère Liens utiles bibliothèque     contact    

Éco hameau Cintenat  

Éco hameau Nozieres  

Éco hameau Measolle

Nouvelles

 

Présentation du lieu

Découpage du terrain

Organisation interne de St. Jean Chambre

Architecture de l’éco hameau

Constructions individuelles

Conception bioclimatique

Seuil de consommation d’énergie

Modes de constructions

Toitures et murs végétaux ou végétalisés

Gestion des ressources naturelles

Conditions sanitaires des espaces

Achats groupés

Logement de St. Jean Chambre

Droits et devoirs dans la ASL

Une place dans l’éco hameau

 

Conception bioclimatique

La conception bioclimatique est la recherche des meilleures solutions afin d’arriver à une maison qui consomme le moins possible suivant le climat, la structure et l’exposition du terrain, tout en assurant un bon confort.
Pour l’ éco hameau de St Jean Chambre la démarche  repose sur ces quelques principes simples :

  • Utiliser le relief et la végétation pour se protéger des vents froids de l’hiver (l’effet « écrin ») ou mieux, enterrer partiellement ou entièrement la partie nord de la maison
  • Adopter une forme compacte, avec un bon coefficient de forme (faible rapport surface air/volume)
  • Orienter la façade principale plein sud et y disposer les pièces de vie; y insérer au moins 22% de la surface habitable en surface vitrée, ou intégrer une véranda plein sud, afin de valoriser les apports solaires d’hiver
  • Poser une isolation renforcée (extérieure ou répartie, de type « monomur »), sans pont thermique pour réduire drastiquement, selon la saison, les déperditions ou les apports indésirables ; isoler les fondations et le plancher ou la dalle
  • Réserver l’exposition nord aux pièces de service (garage, cellier) qui deviennent des espaces « tampons » (non chauffés, ils participent à l’isolation) ; réduire la surface vitrée de ceux-ci au strict minimum.
  • A l’intérieur, choisir des matériaux lourds, à forte inertie, pour stocker les apports externes (soleil) et internes (chaleur de cuisson, de l’éclairage, de l’électroménager et du chauffage)
  • Adopter des couleurs relativement sombres pour le sol et les murs qui reçoivent le soleil direct (meilleure captation)
  • Se protéger du soleil par des volets, des masques (« visières ») et des écrans de verdure, afin d’éviter des surchauffes en été
  • Poser une toiture végétalisée afin d’amorcer le choc thermique d’une chaleur ou d’un froid excessif ; les tuiles ne sont pas très écologiques, et au contraire d’une toiture végétalisée, renforcent - tout comme d’autres couvertures à forte inertie - les chocs thermiques, surtout en été.
  • Poser des menuiseries de grande qualité.